Vous êtes ici : Accueil / Pôle Education & Formation

Pôle Education et Formation

Des politiques, des stratégies et des programmes nationaux en construction

Les déclarations de Rome, de Paris et d'Accra ont réorienté les approches de l'aide au développement pour plus d'efficacité. L'alignement progressif des interventions extérieures sur les politiques et les stratégies nationales, notamment dans les secteurs sociaux comme l'Education et la Formation, contribue à les renforcer et améliore leur mise en œuvre et l'atteinte des résultats recherchés. L’approche sectorielle et élargie du secteur de l’éducation (SWAP), incluant la formation professionnelle, est aujourd'hui mise en œuvre dans de nombreux pays en développement. Les changements sont rapides mais souvent les outils, les ressources humaines, les organisations publiques en charge du secteur Education et Formation sont au centre des difficultés rencontrées lors de la mise en œuvre des réformes sectorielles visant l'amélioration de l'efficacité de l'action publique. Dans ce contexte, le renforcement des capacités nationales devient la contribution primordiale des coopérations multilatérales et bilatérales. L'expertise et la consultance viennent appuyer ce repositionnement des acteurs nationaux et des partenaires au développement.

Le renforcement des capacités au centre des interventions

Le renforcement des capacités est d'autant plus stratégique pour le secteur de l'éducation et de la formation que l'action publique se transforme au rythme des mutations institutionnelles transversales, notamment :

  • la déconcentration des services techniques,
  • la décentralisation territoriale et le transfert des compétences et des ressources éducatives aux Collectivités Locales,
  • la décentralisation fonctionnelle ou par service et le transfert des compétences spécifiques aux établissements publics et chambres consulaires,
  • le transfert de certaines missions de l'Etat vers la société civile et le secteur privé. Ces mutations encouragent une gestion locale des services éducatifs et multiplient les acteurs du système éducatif, les besoins en formation et conseil.

 

Ces mutations exigent également de nouveaux instruments financiers, juridiques et contractuels pour accompagner, inciter et coordonner la mise en œuvre des politiques publiques d'éducation et de formation.

L'harmonisation des procédures et le renforcement de la gestion du secteur

L'harmonisation des procédures d'exécution techniques et financières est un enjeu des interventions extérieures dont les apports financiers sont importants et nécessaires pour l'atteinte des objectifs assignés au système d'éducation et de formation. Cette harmonisation est souvent progressive et impose qu'on étudie les mécanismes nationaux de gestion dans leurs principes, leurs règles, les capacités des acteurs à les mettre en œuvre, l'incidence des procédures sur le développement institutionnel dont la déconcentration et la décentralisation. Dans ce domaine l'expertise est notamment au service d'une compréhension des mécanismes budgétaires nationaux et locaux, au stade de la programmation, de l'exécution et du rendu des comptes. Il est alors indispensable d'aider à l'évaluation des points critiques et à la gestion des risques fiduciaires notamment en ce qui concerne les acquisitions de biens et de services.